Pays utilisant l'euro

Pays membres de l'Union européenne

PAYS Date d'Adoption Exceptions

 

Allemagne
1er Janvier 1999  
Autriche
1er Janvier 1999  
Belgique
1er Janvier 1999  
Espagne
1er Janvier 1999  
Finlande
1er Janvier 1999  
France
1er Janvier 1999

Nouvelle Calédonie

Polynésie Française

Wallis et Futuna

Irlande
1er Janvier 1999  
Italie
1er Janvier 1999  
Luxembourg
1er Janvier 1999

 

Pays Bas
1er Janvier 1999

Aruba

Antilles Néerlandaises

Portugal
1er Janvier 1999  
Grèce
1er Janvier 2001  
Slovénie
1er Janvier 2007  
Chypre
1er Janvier 2008
Chypre du Nord
Malte
1er Janvier 2008  
Slovaquie
1er Janvier 2009  
Estonie
1er Janvier 2011  
Lettonie
1er Janvier 2014  
 

Micro-États européens ayant un accord avec des pays membres

Saint Marin
1er Janvier 1999

En plus des 18 pays membres de l'UEM, 3 États utilisent l'euro comme monnaie officielle légalement sans être membres de l'Union européenne. En effet ces micro-États avaient des accords avec des pays pour utiliser leur monnaie avant que la zone euro se construise.

Il s'agit de :-SAINT-MARIN, du VATICAN, qui avaient des accords avec l'Italie pour avoir leurs propres pièces (en lire) tout en utilisant la lire italienne ;
- MONACO, qui avait des accords avec la France pour utiliser le franc français.Cette situation leur permet d'avoir leur propre face nationale sur les pièces qu'ils émettent en euros.

 

Vatican
1er Janvier 1999
Monaco
1er Janvier 1999
 

Pays européens sans accord formel avec l’Union européenne ou un de ses pays membres

Akrotiri et Dhekelia
1er Janvier 2008

Andorre
1er Janvier 2002
Kosovo
1er Janvier 2002
Monténégro
1er Janvier 2002

AKROTIRI et DHEKELIA sont deux Bases Militaires Anglaises situées à Chypre, près de Limassol pour la 1ère et près de Larnaca pour la seconde. L'euro y est utilisé depuis le 1er Janvier 2008.

 

 

La principauté d'ANDORRE, qui utilisait le franc français et la peseta espagnole au moment du passage à l'euro s'est retrouvée de facto dans la zone euro. À l'heure actuelle, l'Andorre n'a pas le droit de frapper ses pièces en euro avec sa propre face nationale, mais une négociation est en cours avec la BCE et la Commission européenne pour que dans un avenir proche elle puisse frapper sa monnaie et avoir sa propre série d'euros estampillée Andorre.